RETOUR AU SOMMAIRE
Retour à la page d'accueil sur les drogues
 
 


Racine de kava
  • Composition chimique
Les effets du Kava sont dus à des kavalactones, une famille chimique dont une demi douzaine de représentants existent dans la résine de P. methysticum. Dans un bol de 100 millilitres de Kava, on trouve en moyenne 100 mg de kavalactones. Il s'agit de substances aux propriétés anesthésiques, myorelaxantes, anxiolytiques et même bactéricides et fongicides. Une kavalactone est utilisée comme antifongique et la recherche sur ces substances se développe actuellement pour leur éventuel intérêt médical.

Les kavalactones extraites du Kava-kava constituent une famille chimique homogène de dérivés possédant un squelette styryl-pyrone et présentant des effets communs, anxiolytiques et myorelaxants.


Molécule de kawaïne
  • Les kavalactones
Les six kavalactones principales, constituant 95 % de la résine de Kava, sont appelées kawaïne, dihydrokawaïne, méthysticine, dihydrométhysticine, yangonine et déméthoxyyangonine.
Elles diffèrent par les substituants du noyau aromatique et la présence ou l'absence de doubles liaisons dans le reste de la molécule ce qui leur confère de légères différences de propriétés. Ainsi, plus le substituant sur le noyau benzénique est encombrant et plus l'action de la kavalactone correspondante est étalée dans le temps tandis que le degré d'activité anxiolytique et antifongique est corrélé au degré de saturation des liaisons. Ainsi, la kawaïne et la dihydrokawaïne ont une action anxiolytique rapide et courte tandis que la méthysticine et la dihydrométhysticine ont une action plus lente et plus prolongée. La dihydrokawaïne et la dihydrométhysticine ont également des propriétés myorelaxantes, analgésiques et anesthésiques locales. 
En fonction des proportions respectives de chacune des six kavalactones principales, on a pu définir neuf chimiotypes principaux de P. methysticum
Les kavalactones potentialisent les effets de l'alcool, des benzodiazépines et des barbituriques, substances psychotropes qui agissent en se liant aux récepteur du GABA.
 
Molécules de yangonine             Molécule de déméthoxyyangonine

Molécule de dihydrokawaïne 
Molécule de méthysticine


RETOUR AU SOMMAIRE
TOUS DROITS RÉSERVÉS
Didier Pol © 2001
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page

N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc