RETOUR AU SOMMAIRE
 Extraction de l’ADN de lentille
 
  • Protocole
•    Placer deux volumes d’eau du robinet pour un volume de matériel biologique dans un mixer.
•    Broyer pendant quelques secondes par courtes impulsions jusqu’à obtenir des particules fines. Ne pas broyer top longtemps car les longues molécules d'ADN sont fragiles.
•    Verser le broyat sur un tamis pour éliminer les débris solides.
•    Récupérer le liquide dans un flacon.
•    Ajouter du liquide vaisselle dans le flacon (environ 3 mL pour 30 mL de liquide).
•    Laisser reposer une dizaine de minutes et remuer de temps en temps doucement avec la cuillère (éviter de faire de la mousse).
•    Ajouter la solution d’enzyme (trypsine à 25 mg.mL-1) au liquide et remuer lentement.
•    Laisser reposer une quinzaine de minutes en remuant doucement de temps en temps.
•    Après décantation, récupérer l’essentiel du liquide dans un flacon et laisser de côté les débris.
•    Avec un compte gouttes, enlever la mousse présente en surface du liquide.
•    Mettre dans un flacon un volume d'alcool absolu glacial égal au volume de liquide à traiter.
•    En inclinant les deux flacons, verser l’alcool à la surface du liquide en veillant à verser lentement pour que l’alcool forme une couche à la surface de l’extrait.
•    Laisser reposer : l’ADN précipite à l’interface eau-alcool et peut être recueilli avec une pipette Pasteur.
Si l’on veut utiliser l’ADN pour une électrophorèse, récupérer l’ADN dans un tube Eppendorf contenant 1 mL d’éthanol absolu. Le centrifuger et éliminer le surnageant. Sécher le culot complètement pour éliminer l’alcool et dissoudre l’ADN dans du tampon TE.

RETOUR AU SOMMAIRE

TOUS DROITS RESERVES
© 1998-2008 D. Pol
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page

N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc